Entrez dans notre cercle Google plus Devenez fan dans notre Facebook Suivez-nous sur Twitter Contactez-nous

Vers un grand changement dans le secteur de l’assurance crédit !

 

 

Les départements de l’Économie et de la Consommation ont déjà annoncé leur vœu de créer des mesures pour améliorer l’assurance crédit. Quelques détails ont été apportés par Benoît Hamon.

 

Une proposition de projet de loi sur la consommation présenté au Parlement

 

L’assurance de prêt immobilier est l’un des secteurs sur lequel l’actuel gouvernement entend intervenir. C’est ainsi qu’en un peu plus de deux ans, Benoît Hamon, ministre délégué à l’économie sociale et solidaire, s’est employé à la recherche d’une alternative intéressante en ce qui concerne l’assurance de prêt. Aujourd’hui, le temps est donc au bouleversement, car le ministre a annoncé il y a quelques jours via les médias de sa présentation au parlement d’une proposition de projet de loi sur la consommation.

 

Les assurances crédit, l’un des secteurs visés par le projet de loi

Vers un grand changement dans le secteur de lassurance credit une

Dans cette optique, l’un des chapitres de cette proposition de projet de loi concerne les candidats aux prêts bancaires immobiliers. Ainsi, Benoît Hamon tient à ce que l‘ouverture d’un délai d’un an à partir de la date de signature d’un contrat de crédit immobilier soit établie afin que l’emprunteur puisse changer facilement d’assureur. Cette proposition est formulée de sorte à privilégier l’intérêt des candidats à l’emprunt immobilier. En effet, tout au long de cette période annuelle, l’emprunteur disposera de tout le temps nécessaire afin de prendre en compte tous les éléments indispensables pour fixer son choix sur son assureur.

 

De plus larges alternatives pour les candidats au crédit

 

La souscription d’une assurance crédit est habituellement indispensable pour la finalisation de tout dossier de financement bancaire. En règle générale, le candidat à l’emprunt se doit de signer ce contrat d’assurance pour réaliser avec succès les démarches concernant son prêt. Il est donc indispensable de connaître les différentes alternatives quant à cette assurance de prêt bien avant de s’engager avec la banque. Le projet de loi proposé par le ministre délégué à l’économie sociale et solidaire entend agir dans ce sens afin que les candidats à l’emprunt disposent des plus larges alternatives possibles.

 

Vers des assurances crédit à des tarifs concurrentiels

Vers un grand changement dans le secteur de lassurance credit

Conformément à la Loi Lagarde promulguée en 2010, les emprunteurs ont désormais la possibilité de choisir l’assureur de leur choix quant à la souscription de l’assurance crédit. L’actuel ministre délégué à l’économie sociale et solidaire entend donc élargir cette possibilité avec sa proposition. Si son projet de loi sur la consommation est voté, il agira forcément sur le contexte de concurrence qui prévaut dans le secteur des assurances crédit immobilier. Grâce aux mécanismes du marché, les tarifications devraient enfin être influencées pour afficher des prestations accessibles à des prix concurrentiels.